7 août 2007

Blogoma : Les réactions à la saisie de Nichane et TelQuel

La Blogoma est encore une fois en ébullition suite à la censure dont font l’objet les deux hebdomadaires Nichane et TelQuel. Ça discute, ça analyse, ça débat, ça critique, ça conteste et surtout ça exerce le droit que le Makhzen a refusé aux journalistes : Le droit d’expression.

Voilà quelques réactions :

What this proves, besides the remarkably thin skin of the Moroccan monarchy on any question concerning its own legitimacy (how is this even possible in modern times?) is the total ineffectiveness of censorship in the internet era. [Eatbees]

Encore une fois on va nous rabâcher ces histoire de presse responsable, de déontologie des medias, de sacralités, d’un certain programme bien ficelé pour porter attente à la transition démocratique… Enfin, et après un discours du trône aussi lourd en sens … le régime prouve qu’il est bel et bien disposé à mettre en œuvre son concept de Monarchie Exécutive Citoyenne qui ne saurait tolérer aucune sorte de remise en cause ! [Citoyen]

For Many moroccan this is a shame. What was in the magazines that deserves seizure. What did Nichane say. why Nichane? Well it is probably the only magazine of its kind that can be read and understood by many Moroccans. [Ghasbouba]

L'année 2007 devrait être proclamée l'année de la censure au Maroc! Le pays est en train d'annuler toutes les réalisations plus ou moins modestes dans le domaine de la liberté d'expression. Les exploits du Maroc dans la censure de l'Internet ne suffisent apparemment pas, la presse écrite est loin d'être en reste. [Motic]

Si l'objectif du pouvoir est de lasser et décourager les journalistes et les citoyens avec son tour de vis sécuritaire, il est probablement en train de réussir…Les marocains auront au moins l'opportunité de savoir qu'ils vivent dans un vrai État totalitaire au lieu de simulacre de démocratie qui n'amuse plus personne. [Abmoul]

It's really disheartening to have to write yet another post, about yet another problem in the Moroccan press, but it seems the wheels of censorship never stop.[Laila Lalami]

Et quelques voix dissidentes avec à leur tête Le guépard :

Je trouve dans l'ordre des choses que la loi sanctionne les journalistes qui ne se conforment pas à certaines règles, dont le respect dû aux institutions… Je pense que le point de vue d'ARB, qui est tout de même libre de penser ce qu'il veut et qui n'est pas poursuivi pour cela, est extrêmement dangereux. Heureusement, ARB et autres journaleux ne pèsent pas plus qu'un pet. Les chiens aboient, la caravane passe: le pays avance malgré tout. Le pays se réforme, des décisions se prennent, malgré tout.

5 commentaires:

Leguepard a dit...

Pour restituer plus fidèlement mon propos que le collage de citations que tu as fait, voici ce que je dis:
1. Etant donné le ton utilisé dans cet article, ARB a manqué de respect vis-à-vis de la fonction et de l'institution royales. Il y a des lois pour cela: qu'elles s'appliquent.
2. ARB n'est pas mis en cause pour le fond de son article, qui est repris dans chaque édito depuis plusieurs semaines: il ne faut pas voter parce que cela ne sert à rien. Je ne suis pas d'accord avec lui: je trouve cet appel à la désobéissance civique très dangereux, mais c'est son droit. On a le droit de tout dire tant qu'on est poli.

Reda a dit...

Si le collage que j'ai fait te dérange, je peux le supprimer sur le champs. Il n'est pas question que je mette tout ton texte, c'est pour ça qu'il y a un lien vers ton post.

Mohamed El Kortbi a dit...

j'aime bien ta phrase "et quelques voix dissidente" !

Citoyen Marocain a dit...

sic ! désobeissance civique .... voila lo mot laché !
He bein autant faire dans la sésobeissance civique que dans l'obeissance (pas de régles) mais de normes nationales edictés par des anti-démocrates (je parle bien évidement des partis cqui cherche des vois ou du régime qui cherche à légitimé un processus pour mieux gangrenner la vie politique )

Reda a dit...

@Kortbi : Normalement on associe ce mot avec des gens qui sont pour la démocratie :)
@Citoyen : J'ai lu ton commentaire chez Hmida et t'as raison. Le meilleur moyen de les envoyer refaire leurs devoirs est l'abstention. Respect.