15 juin 2007

Manger peu chasse beaucoup de maladies !




''Le fameux jeudi soir où s’est joué l’adoption du budget de Monique Jérôme-Forget à Québec, le chef de l’Action démocratique du Québec, Mario Dumont rencontrait à Montréal les plus influents leaders de la communauté juive, un groupe clairement mécontent du gouvernement de Jean Charest.
Le chef adéquiste avait été invité par le sénateur à la retraite Léo Kolber, historiquement un pilier du financement des libéraux, à Ottawa comme à Québec.
Pendant près de deux heures, à la résidence du richissime sénateur, des membres du gratin de cette puissante communauté montréalaise, une douzaine de personnes, se sont retrouvés pour souper avec Mario Dumont.''

Ouf, je ne suis pas le seul à sursauter en lisant cette nouvelle. Il y en a au moins un autre qui s’offusque et qui sait le dire dans des mots qui ne passeront pas pour des paroles injurieuses.
Ainsi, lorsqu’on a le pouvoir de financer un parti politique, on a également le loisir de convoquer son chef en plein milieu d’une crise parlementaire pour qu’il passe du temps à vous expliquer sa politique et comment il pourrait l’adopter pour qu’elle cadre bien avec les objectifs de votre communauté.
Le chantre de l’anti-accommodement raisonnable s’est fait une raison et s’est assis à la même table (pour manger) qu’un des groupes les plus actifs sur ce terrain.
Apparemment qu’il n’aurait été question dans cette réunion ce dîner que de la possibilité d’accorder au Jewish hospital la stature d’un hôpital universitaire. Tant mieux si c’est le cas, les quelques fois où je me s’y aventuré, j’ai été traité mieux que dans n’importe quel autre ‘hospice’.

Le même journaliste qui s’est offusqué de la tenue de cette réunion ce dîner a invité M.Dumont à un repas et son appel a été entendu dans la demi-heure qui suit : L’invitation a été acceptée.

Je me demande si je lance pareille invitation à M.Dumont pour déguster un délicieux tagine de viande ou de poisson est ce que j’aurais une aussi prompte réponse. Je ne pense pas : N’ayant ni les dollars ni l’influence pour attirer son attention.

Au fait, en lisant cette nouvelle je me suis laissé aller à rêver d’un organisme qui chapeauterait tous les arabes du Québec et défendrait leurs intérêts. Tel organisme ne devrait pas faire de l’Islam son principal fond de commerce mais jouer plus sur les similitudes entre les arabes que ça soit la langue, la religion ou l’histoire commune. Mais j’ai vite réprimé cette idée car elle va à l’encontre de tout en ce que je crois que la politique devrait être.

Autant je n’ai aucune misère à ce qu’un homme politique rencontre des groupes de pression pour la défense d’un projet ou la mise en place d’une loi spécifique autant je suis mal à l’aise de les voir rencontrer des groupes sur la seule base de leur religion ou de leur origine.

Ceci étant dit, si jamais M.Dumont voudrait accepter mon invitation, je me ferai un plaisir de le recevoir chez moi et de lui préparer un de mes meilleurs plats pour échanger nos points de vue sur la société québécoise.


5 commentaires:

Loula la nomade a dit...

Reda, si ma mémoire est bonne il y a un organisme dont le nom est Parole(s) arabe(s). Un ami m'en avait parlé. Il y a aussi le Centre d'études d'etudes arabes pour le développement (CEAD)
J'ignore si il existe encore, mais je te donne l'adresse dans mes archives:
3680 Jeanne-Mance Street, Suite 450 Montreal, Quebec H2X 2K5 Canada 514- 982- 6616 514- 982- 6122.
Tu peux aussi contacter Antonius Rashad. Dommage que Jawad Skalli ne soit plus à Montréal car lui avait un discours cohérent si cohérent que les médias lui ont préféré d'autres qui ne disaient strictement rien.
Mwah

Kenza a dit...

Je connais Rashad Antonius et effectivement c'est quelqu'un qui as des idées cohérentes mais à qui on s'adresse pas beaucoup

quand au diner s'il accepte dit le moi je viendrais avec le dessert ;)

Loula la nomade a dit...

Kenza, merci d'avoir corrigé j'ignore pourquoi j'ai commencé par le nom de famille. Rashad est un homme que j'apprécie énormément.
Chaine de solidarité avec les manifestants du 1er mai au Maroc, lire Ibn Kafka.

Ibn Kafka a dit...

Un dîner de c..., mais sans François Pignon...

Sur les manifestants du 1er mai, je crois que tu te trompes, reda: à ma connaissance aucun des condamnés ne l'a été pour une manif à Laayoune, mais plutôt pour des manifs à Ksar el Kébir et Agadir. Je crois que tu t'es laissé abuser par la rubrique de la dépêche Amnesty - ils écrivent Maroc & Sahara occidental de manière générique à chaque fois qu'ils parlent du Maroc, un peu comme Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord ;-)

Reda a dit...

@Maître Kafka : Merci pour l'info, je ne savais pas. Je me dépêche alors de rejoindre les troupes :)