3 avril 2007

Synchronicity

''Synchronicity is a word that Swiss psychologist Carl Jung used to describe the "temporally coincident occurrences of a causal events.''

Je ne sais pas comment parler d’un tel sujet sans passer pour un hippie ou un illuminé ou encore sans que les gens pensent que je suis un fan des psychédéliques.

Mais voilà, à mon travail j’ai un collègue ‘tiers-mondiste’ comme moi qui fredonnait une chanson de Fairuz depuis un bon cinq minutes et qui commençait à me taper sur les nerfs. Essayant de calmer ma joie et de ne pas paraître trop méchant, je lui demande gentiment de fermer sa gueule ou de fredonner son rythme dans sa tête.

Une fois le travail fini, je prends le métro comme d’habitude et voilà qu’une femme d’un certain âge s’assoit à côté de moi avec des écouteurs sur ses oreilles. Jusqu’à là rien de spécial, mais à l’arrêt suivant, alors que les portes du wagon s’ouvrent et que le bruit du métro s’estompe le temps que les gens rentrent et prennent place, je me rends compte que la dame écoute du Fairuz : Si je ne me trompe pas c’était Sayfon sawfa youchhar.

Étant assez terre à terre, je me suis dis : ‘Putin de coïncidence, ils ont tous décidé d’écouter du Fairuz aujourd’hui ? Il y a sûrement eu une émission sur cette chanteuse dans une chaîne quelconque’.

Mais là où ça devient intéressant c’est qu’une fois chez moi, je me connecte pour vérifier mes courriels : Mon frère m’avait envoyé un message où il me parlait de banalités et me disait d’écouter une chanson de Fairuz qui l’avait marqué et qu’en l’écoutant, il a pensé à moi.







Qu’est ce que j’en tire comme conclusion ? Rien. Je ne suis pas encore rendu au stade d’interpréter ces coïncidences ni d’en faire tout un plat (quoique rendu au quand même au stade d’en faire un post sur mon blogue). Ça m’a surtout rappelé un livre que j’ai lu : The Celestine Prophecy. C’est l’histoire d’un personnage qui part à la recherche d’un manuscrit sensé changer notre perception de la vie et c’est ainsi qu’à travers les différents chapitres on nous fait découvrir certaines facettes des relations interhumaines et des moyens de les rendre moins conflictuelles ; le livre étant influencé par le Dr. Eric Berne et son livre Games People Play.

Ce n’est pas de la littérature avec un grand L, on ne pourrait la comparer aux œuvres d’un Driss Chraîbi décédé dimanche dernier et qui a marqué son époque par ses romans. Mais voilà, c’est un livre qui m’a permis de me rendre compte d’autres choses que ce que la vie de tous les jours nous apprends.

4 commentaires:

Kenza a dit...

humm interessantes toutes ces coincidences

si ça peut t'aider à résoudre l'énigme moi j'adore Fairouz et surtout cette chanson Ya Tair (quoi que je ne vois pas dutout en quoi ça pourrait t'aider :P :)))

AbMoul a dit...

C'est pourtant bizzare. Moi dont la culture musicale était plutôt Rock avec The doors ou Metallica, je me suis retrouvé, après mon court séjours dans le "monde libre", une attirance exclusive pour la musique orientale. L'autre jour je me suis retrouvé en pleine foule en train d'écouter du Abdel Halim moi qui traitait ses fans d'adolescants attardés.
Reflexe identaitaire? Encore que..

Loula la nomade a dit...

LOL, que je te comprends Reda:-) J'aime Fayrouz, mais j'aime pas les gens qui chantonnent za3ma ils sont heureux ils veulent partager et tralalère. Je n'écoute de la musique que dans mon char et à plein volume ou encore de temps en temps pour décompresser le reste du temps je suis condamnée à la radio, Led Zeppelin ou Cole Porter, ya 7afid ya settar:-)
Kenza, dis rien dis rien :-)

Reda a dit...

@Kenza : :)))))))))))) Si tu le dis al3ayla :) Je t'appelle demain ou apr/s demain pour le vendredi.

@Moul : Oui, il y a une composante reflexe identitaire mais si je d/cortique le pourcentage de zik que j'ecoute : 75% techno(electro-house-prog-trance), 15% musique chill ou musique du monde et le reste est orientale :)

@Loula : Mais le gars en question est un optimiste de nature justement, un parfait specimen dial souk sebt wlad nemma, marie avec un ikhwania dont le seul atout doit etre qu'elle lui prepare la bouffe et ui passe ses journees au travail et le we a entendre des lecons de religion alors que lui sort se soualer pour recommencer le tout la semaine d'apres :)