25 avril 2007

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme !



J’ai eu la surprise hier en sortant de mon travail pour prendre l’air et profiter des premiers temps doux de cette année de tomber sur une manifestation de soutien ou de joie pour célébrer le 59e anniversaire de création d’Israël.

Rencontré au hasard de la foule, Mitch Sohmer, âgé de 21 ans, n'a jamais mis les pieds en Israël, mais y est profondément attaché. " Je suis né juif et c'est la seule chose que j'aurai pour le reste de ma vie ", dit-il, un drapeau israélien sur le dos. " Nous sommes ici pour démontrer notre solidarité avec Israël. Je suis très fière des gens qui sont là-bas et qui continuellement se battent pour préserver ce que nous sommes en tant que peuple ", ajoute-t-il.


Quelques réflexions me sont venues alors : Tout d’abord, ce n’est pas une fête d’indépendance mais bel et bien de création. Ce dernier mot porte en lui toute l’ambiguïté de l’état juif, ce n’est pas en faisant venir des gens-liés certes par la religion- de différentes parties du globe que l’on réussira à créer un patriotisme. Je connais personnellement quelques personnes qui n’ont transité par ce pays que pour mieux immigrer vers d’autres. Mais le bilan des sionistes à ce niveau n’est pas si négatif que ça, ils ont réussi à amalgamer le fait d’être juif et sioniste : Ainsi, on ne peut critiquer le sionisme sans se faire traiter d’anti-sémitisme. Accusation d’ailleurs très mal fondée surtout lorsqu’elle est dirigée contre des arabes car ce sont des sémites aussi.

D’autre part, dans l’inconscient arabe, comme l’écrivait Guy Sorman dans son livre ‘Les enfants de Rifaa’, l’état juif n’est que passager et la majorité des arabes ne doutent pas un instant de sa disparition.

Le soutien dont jouit Israël aux Etats-Unis n’est pas permanent, un revirement de situation, même s’il est très improbable, pourrait conduire à une exode massive des habitants de ce cette région menacés qu’ils seraient par les pays hostiles avoisinants.

Au fait, la vraie question est : Est-ce qu’un pays créé de toutes pièces (dont les fondateurs avaient même pensé s’installer en Ethiopie avant de mettre leur dévolu sur la Palestine) et dont les citoyens pour la plupart ne sont pas nés dans son territoire est viable ?

Je ne pense pas mais j’espère par contre que les israéliens sauront y voir plus clair et tendre la main aux palestiniens avant qu’il ne soit trop tard pour ces deux peuples.

15 commentaires:

Larbi a dit...

Ce pays sera viable le jour où il y aura à côté un Etat palestinien viable. La légitimité de l’un et l’autre vient de la reconnaissance des droits des voisins.
C’est vrai, je le dis à des amis de confession juive, je ne comprend pas pourquoi cette obstination, au mépris du droit international, à refuser de donner aux Palestiniens leurs droits et leur dû. Ils auront tout a y gagner. Je ne comprends pas cette arrogance.
Sur le lien entre les juifs du Monde et Israël je crois qu’il n’y a pas à s’étonner. C’est le même entre les musulmans du monde et la Palestine. N’oublie pas que c’est un conflit en partie alimenté par le fait religieux. Mais il est très vrai que la sympathie envers le peuple palestinien et son combat n’est pas uniquement une affaire de proximité religieuse mais surtout une affaire de soutien à un peuple opprimé qui n’a même pas le droit d’exister.
Ma conviction depuis toujours était celle-là : Il ne faut pas que ceux qui vivent en dehors de la région en rajoute et complique un peu plus la tâche, la situation est déjà explosive. Mais il est vrai que cette prise de position n’est pas tenable tant que pour les Palestiniens il ne s’agit pas uniquement de régler un conflit, mais d’exister d’avoir un Etat et vivre en dignité. AU mépris de toutes les résolutions des UN bafouées à Israel. J’en connais des pays à qui on a déclaré la guerre pour beaucoup moins que cela.

Kenza a dit...

Je suis étonné que tu parle de création et non d'indépendance, car ici j'ai toujours entendu parlé de fête de l'indépendance... tu imagine bien que ça m'avait beaucoup intrigué ...

je pense qu'on parle plus d'indépendance que de création, le jeu de mot est très important et le fait de le répéter et de le mettre de l'avant finis par lui conférer une certiane légitimité et un certain réalisme.

je suis pas mal d'accord avec ce que dit Larbi, l'éxistence des deux états semble être la solution. seulement voilà on trouve toujours des gens d'un extreme ou d'un autre qui vont défendre les thèses du danger d'une acceptation d'un bord comme de l'autre.

les enjeux politiques de ce coin du monde se confondent avec des enjeux économiques démographique, sociales et dans certains cas s'assimilent même à un enjeux de survie... autant dire que ça ne rend pas les choses faciles et c'est très facilement falcifiable, exploitable pour attiser les haines et se tenir encore plus loin d'une cohabitation paisible

PS: on se parle du tennis, je vais pas lacher :))

Red@ a dit...

@Larbi : Amen.

@Kenza : C'est ki Tennis ? Connais personne de ce nom.

kenza a dit...

narrriiiiii reda nkourtini :(

Reda a dit...

Mais non c'était mon remix de la blague du gars ki a envie de pisser donc il rentre ds un café a bnimakada et demande au serveur :'toilettes a khay ?' apres un long moment où le serveur semblait réflechir il réponds :'nop, ya personne du nom de toilettes ki est un habitué de ce café.

une marocaine a dit...

Excellent billet. Rares sont ceux qui arrivent à parler de ce sujet sans prendre partie et défendre une partie au déprimant d'une autre.
Je suis d'accord avec toi sur toute la ligne. Ma position sur le sujet c'est que si les deux parties veulent une paix durable dans cette partie du monde la solution à mes yeux c'est de mettre la religion de côté et se traiter comme des êtres humains point barre. Mais ca ca parait très difficile d'autant que l'Etat d'Israel et aussi appelé l'Etat hebreu !!! même si ils se disent un Etat laique !!! Je rajoute un autre paradoxe à ceux que tu as déjà énuméré !!! Et pour les musulmans n'en parlons pas la laicité le sort par les yeux.
A vrai dire, même si je suis optimiste de nature, sur ce sujet-là j'ai du mal à l'être car comme l'a dit Kenza il y a/aura tjrs une poignée d'extrimstes d'un camp comme d'un autre pour attiser les haines et foutre la ragion son dessous dessus. Mais bon continuons d'espérer quand même !

une marocaine a dit...

Hors billet : tu es un tangerois alors !!! ben dis donc : beni makada o khay tu m'as plongé quelques uns années en arrière :)

gir dayz a dit...

@une marocaine,
Galk :" ila jat 3ala lssan namchi 3la rajli hta ltlamssan", nous les autres qui vivent confortablement dans nos pays, ou meme ailleurs, ne connaissant sur la souffrance des palestiniens, parceque c'est de ça qu'il s'agit, gir lftat et qlq images de massacre qui deviennent banale, et on commence à mettre les deux camp au meme niveau de responsabilité, c'est vraiment dommage que nos jeunes soit si superficiels.

une marocaine a dit...

@ gir dayz,
Tu as raison je ne connais rien à la souffrance qu'endure les palestiniens. Et les massacres dont tu parles me révoltent aussi.
J'ai cru comprendre en lisant ton commentaire que tu as zappé cette partie de mon commentaire "Je suis d'accord avec toi sur toute la ligne" (je m'adresse à Reda bien sur).
Et ce que je voulais dire par cette phrase "Rares sont ceux qui arrivent à parler de ce sujet sans prendre partie et défendre une partie au déprimant d'une autre." c'est qu'à chaque fois que ce sujet est évoqué que ce soit dans discussions auxquelles j'avais assisté, pris part ou regardé à la télé, les protagonistes (et je ne m'exclus pas) s'emportent et chacun compe sur ses positions voire il les durcit.
Le poids historique de l'occupation de la Palestine personne ne nie et ceux qui le font, vont à l'encontre de faits historiques établis. Mais mt que le mal est fait c'est quoi la solution ?!
Je disais que ma position c'est qu'on se respecte en tant qu'être humains et que chacun garde sa religion pour lui au lieu de la brondir à la face de l'autre.

gir dayz tani a dit...

@une marocaine,
"Je disais que ma position c'est qu'on se respecte en tant qu'être humains et que chacun garde sa religion pour lui au lieu de la brondir à la face de l'autre"
Oui, je doute pas, mais c'est facile comme solution et c'est surtout superficielle c'est comme si on parle de deux etats voisines qui sont en conflit, et c'est cette image qu'on voit souvent dans les médias occidentaux surtout français, il faut dire les choses comme ils le sont c'est une colonisation, ce n'est pas une guerre ni un conflit, et les israeliens ont prouvé, sauf qlq rare exceptions "associations" leur mauvaise foi!!

une marocaine a dit...

@ gir dayz,
On est bien d'accord sur les medias occidentaux et pour tout te dire je ne regarde pas le journal de 20h00 il me déprime, je prefère les guignols et le grand journal de canal plus !
Quant aux négociations avec les responsables israeliens, ehhhhhh oui ces gens maitrisent l'art de la négo jusqu'au bout. J'ai même pour habitude de dire que "al jidale" c'est une spécialité juive. Dans le coran, ils sont décrits en tant que tels. C'est Isac Rabbin qui a dit à Arafate dans une conférence de presse "vous vous mettez à discourir aussi, vous allez finir par devenir juif" s'en est suivi un fou rire généralisé dans la salle !
C'est à leurs interlocuteurs d'être aussi bons qu'eux voire plus.

gir dayz III a dit...

@une marocaine,
Comme tu l'as bien dit et décrit , ces gens là meme si t'es un interlocuteur de je sais pas quel niveau, ça ne changera rien j'en suis persuadé et l'histoire l'a bien démontré, c'est gens là comme on dit:"kaykhafo mayhachmou" ils ne croit qu'au rapport de force, c'est malheureux mais c'est comme ça.

Anonyme a dit...

dis moi c'est la seule chose que tu gardes de la musique orientale.

Red@ a dit...

yep, avec hafez et qq autres que tu ne dois pas connaitre.

prof a dit...

hello
vous pouvez mettre vos infos et discuter sur le forum de jewisheritage.fr
shalom