9 mars 2007

Femmes du Maroc

Hier c'était la journée mondiale des femmes mais apparement que c'est toute la semaine qu'on souligne l'apport de celles-ci à l'humanité (Intro pour ceux qui me diraient que je suis en retard). Je mets ci-dessous un texte de Laîla Lalami qui énumère des femmes marocaines qui ont eu leur mot à dire dans l'histoire de ce pays et dont pour la plupart je ne connaissais même pas l'existence :

On this International Women's Day, I want to pay homage to all the Moroccan women who have worked for so long, under difficult circumstances, to bring about gender equality, justice, and progress for their country. This post is in remembrance of our ancestors and grandmothers, our pioneers: Fatima Al Fihriya, who built the world's oldest university in Fes, Al-Qarawiyyin; Touria Chaoui, who flew her plane over occupied Casablanca in order to distribute independence tracts; Malika Al Fassi, the only female signatory of the Independence Manifesto; Saida Menebhi, who died in prison for her political ideals; and all the female victims of the Years of Lead.
With admiration for the work and sacrifices of, and examples set by,
Leila Abouzeid, Ghita El Khayat, Aicha Belarbi, Aziza Bennani, Fatima Benslimane, Bouchra Bernoussi, Rahma Bourquia, Zakya Daoud, Fatna El Bouih, Aicha Ech-Chenna, Nawal El Moutawakil, Nezha Hayat, Dr. Hakima Himmich, Latifa Jbabdi, Najat M'jid, Fatema Mernissi, Soumaya Naamane Guessous, Zoulikha Nasri, Halima Ouarzazi, Badia Skalli, Hinde Taarji, and all the other activists whose names do not appear here.
With respect for the men who have joined in the fight for gender equality: Mouhcine Ayouche, Abdelkader Ech-Chenna, Aziz El Ouadie, Moha Ennaji, Chakib Guessous, Lahcen Haddad, Yusuf Madad, Lekbir Ouhajou, Noureddine Saoudi, and Ahmed Zainabi.
And with hope, for the new generation.



C'est malheureux à écrire, mais je me rends compte que la plupart des marocains ne connaissent pas l'histoire de leur pays, à part la version officielle qu'on nous apprends sur les bancs d'école dénuée de tout sens et évacuée de tous ces hommes et femmes qui ont fait la gloire et l'honneur de ce pays.
D'ailleurs, cela ne serait-il pas une des causes du fait que les marocains ne sont pas trop portés à se sentir fières de leurs pays (comparativement à d'autres peuples) ? Non pas que le patriotisme soit une bonne chose en soi mais il y a un minimum sans lequel aucun pays ne saurait avancer.

5 commentaires:

Onassis a dit...

On nous a appris beaucoup de bêtises à l'école Marocaine. Mais c'est un peu le lot de tout le monde. Les Canadiens eux-mêmes ont appris des bêtises sur leur histoire et la façon dont ils ont (mal)traité les Amérindiens...Je cautionne ce que tu dis. J'aurais aimé qu'on me parle, par exemple, plus longuement de ce grand homme que fut Abdelkrim Al-khattabi...

Reda a dit...

Justement, j'ai pu connaître l'histoire de cet homme car j'étais ds un lycée français.
d'ailleurs, je ne manque pas de ressortir ce détail qd mes 'amis' me font 'chier' quant à mes études ds ce lycée.

le neurone ectopique a dit...

Reda, j'aimerais te suggèrer une lecture.
Et savoir ce que tu en penses.
C'est, à la façon de l'auteur, qui soit dit en passant a à peu près mon âge, un regard sur l'histoire récente et actuelle du Québec.

http://www.planete.qc.ca/samyrabbat/samyrabbat-2122007-127276.html

le loup dans la bergerie

P.S. Je constate que le lien ne s'inscrit pas comme tel.
Tu peux toujours venir me voir sur camiondidacte.blogspot.com pour avoir un accès direct au lien. Merci!

le neurone ectopique a dit...

P.P.S Cette invitation s'adresse aussi à Onassis et à tous ceux qui partagent ton coin de la blogosphère.

Anonyme a dit...

j été au maroc la semaine derniere pour un projet humanitaire,aprés deux semaine je sais que nous responsable lhmir sont contre tous les projet humanaitaire mnt je lache l'affaire et je rentre en france , et je suis pas fiere d etre marocain