12 septembre 2008

De l'ultilité de la censure ou de l'emprisonnement

Houssein sur son blog traite de la tentative de pression (pour utiliser un euphémisme) du Parti vert sur un blogueur qui a publié une vidéo de sa chef traitant les canadiens (pas les joueurs du club de hockey Les Canadiens) de stupides.
Voici un extrait de son commentaire :

Je ne peux m'expliquer comment on peut être directeur de communication d'un parti politique, et être aussi ignorant des pratiques de base du Web, de la blogosphère, et des médias citoyens. Alors On demande à quelqu'un de ne pas citer, ou lier, ou faire un quelconque embed d'une information quelconque. C'est du baillonnage, de la censure pure et simple. C'est l'erreur primaire des spécialistes de communications qui ne connaissent rien au monde du Web. Essayer de contrôler la parole sur le net est futile cher Bennett. Tout ce que vous avez réussi à faire, c'est l'effet contraire : un buzz incontrôlable autour de l'affaire. Il aurait été beaucoup plus judicieux de "participer à la conversation", en répondant sur le blog du parti vert, et dans les commentaires des autres blogs... N'importe quel bon spécialiste PR vous le dira.

Upgradons un peu tout cela et on a :

Je ne peux m'expliquer comment on peut être ‘responsable sécuritaire’ , et être aussi ignorant des pratiques de base du Web, de la blogosphère, et des médias citoyens. Alors On demande à quelqu'un de ne pas publier ou discuter ou analyser une information queslconque. C'est du baillonnage, de la censure pure et simple. C'est l'erreur primaire des spécialistes sécuritaires qui ne connaissent rien au monde du Web. Essayer de contrôler la parole sur le net est futile. Tout ce que vous avez réussi à faire, c'est l'effet contraire : un buzz incontrôlable autour de l'affaire. Il aurait été beaucoup plus judicieux de "participer à la conversation", en répondant sur le site où l’éditorial a été publié, et dans le blog de l’auteur... N'importe quel bon spécialiste PR vous le dira.

8 commentaires:

Houssein a dit...

Bien vu ;-)

hmida a dit...

Oui, bien vu dans la mesure où "l'information" n'est ni diffamatoire envers une personne ni attentatoire à la loi.

C'est valable dans tous les pays qui se respectent!

Sinon, il n'y aurait pas de procès contre des blogueurs dans les pays occidentaux supposés être démocratiques!

Reda a dit...

@Hmida : Y a pas dans la mesure de quoi que ce soit. L'emprisonnement n'est justifié ds aucune mesure. Baraka men tkharbik, si diffamation il y a alors la personne diffamée peut porter plainte.
Parfois tu veux justifier l'injustfiable !

une marocaine a dit...

Quelque part, ca me rassure (!) de constater que même dans les pays les plus avancés des fautes pareilles soient commises et par des personnes censées être des pros...

Reda a dit...

@Une marocaine : À la différence que ds 'les pays occidentaux supposés être démocratiques!' (comme dirait Hmida), on ne risque pas la prison (Je te passe le topo sur la prison au Maroc et son état pitoyable).
Tout ce qu'on risque c'est une plainte pour diffamation.

une marocaine a dit...

Effectivement la différence est de taille.
Et même la comparaison est à faire avec précaution si comparaison il y a !

Mon com était du second degré

hmida a dit...

La démocratie s'apprend pour les gouvernants comme pour les gouvernés. NOus voulons faire passer le Maroc "men al 7mar ltiyara".

Cela comporte des risques, évidemment, pour les gouvernants comme pour les gouvernés!

Nous oublions que l'histoire d'un pays se construit et elle ne se décrète pas!

Bien sûr, cela semble reveler de l'injustifiable ....

c'est tellement plus simple de demander tout tout de suite ...en sachant parfaitement que c'est IMPOSSIBLE!

Mais cela fait bien, chic, moderne, tendance....

Reda a dit...

@Hmida :La liberté d'expression dans ce pays consiste aux yeux de certains (dont tu fais partie) de répéter que ce le Mekhzen raconte. Celui qui a le malheur de tenter de sortir du rang est immédiatement taxé de je ne sais quelle insulte.
Débattre aux yeux de certains consiste donc à rabacher, à ressasser, à répéter les mêmes histoires à dormir debout.
J'aurais pensé qu'avec l'âge, tu aurais tendance à voir les choses comme elles sont mais il faut croire que toute une vie passée à se faire rabacher les mêmes menteries on finit par y croire dur comme fer.
Le débat est nécessaire, encore faut-il qu'il soit ouvert, surtout entre des citoyens qui ne représentent qu'eux-mêmes!