19 mars 2008

Non il ne regrette rien



Après 5 ans de guerre, des centaines dizaines de milliers d'Irakiens morts, près de 4000 soldats Américains morts aussi, des millions de personnes déplacés, des centaines de millions de dollars gaspillés par les États-Unis, une croissance de l'influence iranienne dans le Moyen-Orient, un pays -l’Irak- complètement détruit et après que le crédit de l'administration américaine ait été altéré, George W. Bush ne regrette rien.

Ceci dit, si jamais John McCain est élu président, cela risque d’être encore pire. Pour ce dernier que les Etats-Unis restent en Irak un autre cent ans ne pose aucun problème car affirme-t-il «Tout le monde sait qu'Al-Qaeda se rend en Iran, y est entraîné, et revient en Irak. C'est bien connu».

Advienne que pourra alors !


Bonus : Les journalistes de l’agence Reuters ont réalisé ce court documentaire à l’occasion du cinquième anniversaire de l’invasion de l’Irak. Allez y jetter un coup d'oeil, ça vaut la peine. Via Ricahrd Hétu.

4 commentaires:

nagmeh a dit...

Tu ne devrais pas t'étonner de ça avec l'election 2 mandants d'affilée de l'autre tartuffe. les années se suivent et se répetent ...

Kennza a dit...

Ça fichait le haut le coeur le discours de Bush hein ? Il y a un bon reportage ce soir à Enquêtes. Il s'intitule L'Irak d'Ali. Ali étant ce petit môme qui avait été brûlé, qui avait été amputé de ses deux bras et qui a perdu 13 membres de sa famille après l'explosion d'une bombe américaine. Sa photo avait fait le tour du monde et des médias.

J'ai bien hâte de voir comment sera dirigé le reportage...

Reda a dit...

@mehdi : Je ne m'étonne pas, je constate :)

@Kennza : va jeter un coup d'oeil au blog d'Ahmed (voir blogroll) pour un reportage live de Baghdad :)

Kennza a dit...

Dac Reda, je vais aller voir. :)