2 décembre 2006

Dion time

Un commentaire à chaud sur l'élection de Dion : Les libéraux pavent la voie pour une réelection de Harper, on n'est pas sorti de l'auberge.
Par contre , la fonction change l'homme et Dion aurait tout intérêt à changer s'il veut gagner la confiance des 'canadians' et même des québecois.

2 commentaires:

Houssein a dit...

Oui, très à chaud ton commentaire effectivement ;-)

Je suis convaincu que Harper n'a aucune chance devant Dion, le temps nous le montrera !

Loula la nomade a dit...

Reda, j'ai entendu sur CBC que 62% de Québécois lors d'un sondage mené cette fin de semaine sont contents de l'élection de Dion.
Je suis d'accord avec Houssein sur le fait Harper. On ne peut rien reprocher à Dion. Ni le scandale des commandites, ni la non clarté:-) on peut ne pas être d'accord avec lui, mais le bonhomme inspire le respect car il a réussi à rallier les délégués lors de la conférence de Montréal sur l"environnement, il a énoncé la Loi sur la clarté (car faut être clair). La démocratie c'est de respecter le vote des délégués libéraux. Rae se se ferait bouffé tout rond par les conservateurs qui espéraient son élection tout autant que celle d'Ignatieff. Dion, c'est un mélange. Il me fait penser à Robert Bourassa et il pourrait étonner. Je ne suis pas libérale soit dit en passant, mais il m'est arrivé de voter libéral pour contrer la droite. Je rêve encore de voir un gars de l'acabit de Broadbent reprendre le flambeau du NPD. Voeu Pieux?