19 décembre 2006

Islam bashing


Un prix Nobel de la paix n'est pas garant de sagesse, ni de retenue et n'immunise pas le lauréat de dire des conneries. C'est notemment le cas du vice-premier ministre israélien Shimon Peres qui a declaré :
''The European Union is a great success and a great failure. Why? Because the Europeans have become lazy – they don’t have children[...] There is more old age, less youngsters. In Europe there is work, but no workers. In Africa it's the opposite. That is why they brought the Muslims, and Islam made its way into Europe.''

Ainsi donc, les musulmans ne sont bons qu'à enfanter pour pallier au faible taux de natalité des européens. Venant d'une personne occupant un poste aussi important dans la hiérarchie de l'état hébreu, ça en dit long sur la mentalité qui régne dans ce gouvernement : Les palestiniens ne sont pas sortis de l'auberge.
Au fait une remarque semblable venant de n'importe quel personnage occupant un poste semblable à celui de Peres, mais dirigée envers les juifs aurait sûrement conduit à des tonnes de protestations, un boycott et un branle-bas génèrale de la communauté internationnale pour dénoncer cet antisémitisme primaire.

8 commentaires:

slix a dit...

tres juste mon cher Reda...tres juste.

En Europe un journaliste Pascal Sevran pour ne pas le nommer dit que "le 'zizi' des noirs est responsable de la famine en Afrique..." et qu' " il faudra steriliser la moitie de la planete"...La suite ? bah rien...sa tele (son employeur) lui a adresse un avertissement...voila circulez rien a voir.

Dave a dit...

Ce qui est choquant (enfin, ce qui est méchant je devrais dire car ca ne choque pas venant du gouvernement israelién) dans le discours de Peres, c'est l'implication que l'immigration musulmane en europe est foncièrement mauvaise, et donc que les européens ont un devoir de se réproduire vîte pour répousser une invasion.
En réalité, bien au-délà de toute influence culturelle, ce qui influence le plus les taux de fécondité, c'est la qualité de vie et le niveau de choix et liberté. Si je vois que je peux choisir mon boulot que je n'ai pas (trop) à craindre une mort soudaine de violence et de maladie, je remets les enfants à demain. C'est pas souvent que je dis ça, mais si l'UE a réussi à créer ces conditions et donc réduire le surpeuplement global, elle peut se féliciter. Et si un surcroit de vieux par rapport aux jeunes en Europe correspond à un surcroit de main d'oeuvre par rapport aux emplois chez les voisins, c'est tant mieux; on peut s'aider mutuellement.
Pourquoi condamner cet échange mutuellement bénéfique? Franchement, l'idée qu'on doit faire beaucoup d'enfants pour ne jamais devoir - mais quelle horreur - se faire des amis, je la trouve dégoutante mais malheureusement j'ai l'impression qu'elle ne provoquera guère de critiques en Israel. Bon, là je dois partir bosser, baiser et surtout pas être fainéant, pour que mes enfants n'auront jamais à cotoyer les sales gosses musulmans. Quel con!

Larbi a dit...

slimane pour servan il l'a bien mérité

pour perez le comble c'est que j'ai jamais entendu parler de cette déclaration avant de lire le post de reda. Comme quoi...

mais je veux croie que vous comprenez le pourquoi de cette complaisance: l'Europe a une mauvaise conscience depuis la guerre 39-45, aors elle essaye de se ratrapper quitte à tolérer l'inommable.

Ibn Kafka a dit...

Depuis que j'ai lu "Manufacturing consent" de Chomsky et Herrman je n'ai plus aucune illusion sur les messages que nous transmettent les médias et les différences de réaction selon les groupes sociaux, politiques ou ethniques visés.

L'exemple de Finkielkraut est parlant: il s'est amusé à compter le nombre de noirs dans l'équipe de France - ses propos ont fait scandale deux jours avant d'être complètement oblitérés du discours de tous les présentateurs et journalistes qui le reçoivent à la télé ou à la radio. Georges Frèche, dont les frasques irritent à gauche et constituent une aubaine à droite, a vu des propos identiques, sur le nombre de noirs au sein de l'équipe de France, susciter un tollé qui s'est un peu apaisé mais qui a quand même duré plus longtemps que les faibles récriminations dont fut l'objet Finkie.

Contrastons avec Tariq Ramadan: pour avoir simplement écrit que des intellectuels français d'ascendance juive étaient devenus des intellectuels communautaires, il s'est illico fait traité d'antisémite, une accusation qui est ressortie à son encontre de façon récurrente, et qui lui vaut toujours, deux années plus tard, des séquelles négatives.

Alors Peres, l'idole de Jean Daniel et de tant de Marocains qui croient tout ce qu'ils lisent dans la presse vespérale hexagonale, le boucher de Qana I (1996), l'homme qui dans le gouvernement Sharon faisait partie du cabinet de sécurité restreint ordonnant les assassinats dits ciblés de résistants palestiniens, enfin l'homme de la bombe atomique israëlienne, que cet homme dise ce qu'il pense ne m'étonne guère. Je vous parie d'ailleurs une semaine en pension complète à la Mamounia que la prochaine fois qu'il serrera la pince à Benaïssa, Fassi-Fihri ou Dédé Azoulay, il aura droit à un portrait dithyrambique intitulé "Peres, la voix de la raison" dans L'Economiste ou Le Matin du Sahara.

zalamoka a dit...

I don't see why this is Islam bashing? I don't see this as an insult to Africans either...he describes a reality. what's wrong about saying that the Muslims were brought in to populate Europe? Don't we all know that? This is not the first time that Islam made its way into Europe and certainly not the last time.

Red a dit...

They were not brought to copulate and populate Europe but to work...

zalamoka a dit...

C'est pas du pareil au meme? Were they ever sent back? The thing is: they needed a population ( to work or to copulate, or for other reaons..) and they managed to get that population. I don't see this as an insult to the Muslims or the Africans. What it shows is how interdependent countries are, even the wealthiest countries have needs that the poorest ones can fulfill. I invite you to check out "The Seven Revolutions" from the Center for International and Strategic Studies. It talks about population patterns fifty years from now. Europe will face a serious challenge with its ageing population.

prof a dit...

holla
rendez vous sur jewisheritage
a bientot
marcel