23 juillet 2007

On hais vos idées et vous allez nous le payer !

J’écrivais il y a quelques temps déjà que le NPD pourrait faire élire un député au Québec aux prochaines élections fédérales. Voilà qui risque cependant d’arriver plus tôt que prévu : Jean Lapierre ayant décidé de laisser tomber la politique et de se trouver un emploi chez Quebecor, il y aura élections partielles dans Outremont (ma circonscription) dés cet été et c’est M.Mulcair qui y est candidat.
Pour lui faire face, Stéphane Dion-chef en sursis du PLC-a décidé de choisir M. Jocelyn Coulon universitaire versé dans les relations internationales et spécialiste averti du Proche-Orient souvent invité dans ses temps perdus à la télé (Surtout Radio-Canada).

Ce choix, pour le moins surprenant dans le sens que dans cette circonscription on a la plupart du temps droit à des vedettes et non à des ‘inconnus’, laissait présager que le NPD avait de bonnes chances de damer le pion au PLC, du moins de le talonner dans son fief montréalais.

C’était sans compter sur l’intervention de mon organisme juif préféré. En effet, le B'nai Brith Canada a émis un communiqué où il déclare que : ‘M. Coulon a exprimé des opinions sur Israël et le Moyen Orient qui semblent différer de la politique libérale actuelle, son attitude hostile envers Israël, ses discours antiaméricains et ses appels demandant la fin de l’isolement d’un gouvernement contrôlé par le Hamas, un groupe terroriste interdit au Canada, devraient lui interdire d’être le candidat du Parti libéral.’
Il demande également à ‘M. Dion de revenir sur sa décision et de refuser de laisser M. Coulon devenir le candidat du Parti libéral dans Outremont. Les Libéraux ne peuvent tout de même pas continuer d’accepter qu’un individu avec de tels préjugés les représente sur des questions de politique étrangère.’

Avec une telle déclaration contre le candidat libéral et connaissant le poids du vote juif dans cette circonscription, le NPD a donc de beaux jours devant lui à Outremont et pour une fois je pense que je voterai pour le gagnant de ces élections partielles.

Ainsi donc si vous avez émis des opinions contraires à celles du B'nai Brith vous ne devriez pas avoir le droit d’être candidat libéral et vous devriez sûrement vous excuser de vos préjugés qui portent ombrage au grand Israël. Je ne vais même pas disserter sur le fait que le Hamas a été élu démocratiquement (D'ailleurs le dernier post d'Ibn Kafka est assez instructif en la matière)… et que si Radio-Canada se permet d’inviter M.Coulon à analyser la situation au Proche Orient c’est que ses vues sont pour le moins que l’on puisse dire ‘mainstream’. N’empêche qu’il ne faut pas avoir froid aux yeux et surtout être conscient de son poids politique pour se permettre d’interpeller le chef d’un parti politique de la sorte !
On est bien loin du 'Je hais vos idées, mais je me ferai tuer pour que vous ayez le droit de les exprimer' de Voltaire.

Info glanée chez le Gros BS.

Update : Vous pouvez lire l'article de Jocelyn Coulon qui lui a valu l'animosité du B'nai Brith ici.

2 commentaires:

AbMoul a dit...

ça rappelle la guerre de l'été dernier pendant laquelle l'ambassadeur d'Israél au Canada s'était permis de distribuer les bons et mauvais point aux chefs des partis politiques. Je n'ai vraiment jamais vu pareille immixion dans les affaires intérieures d'un pays sans la moindre contestation. Si un ambassadeur d'un pays arabe se serait permis pareilles remarques qu'est ce qu'il n'aura pas entendu.
Il faut bien le dire, les politiciens canadiens sont tout simplement trerrorisés par le lobby pro-israélien..

Ader a dit...

Pourtant, si on se met à comparer le poids démographique par exemple des juifs par rapport aux musulmans au Canada, on se rends compte que c'est kifkif avec un léger avantage pour ces derniers. Mais l'avantage s'arrête là :)