26 août 2006

Fluffy saturday morning


Les incidents mettant en vedette des personnes d'origine arabo-mulmane ou même indo-pakistanaise prenant place dans les avions sont légion ces derniers temps. Il suffit d'être habillé en 'indigène', parler dans une langue 'suspecte' ou juste avoir un comportement 'anormal' aux yeux des autres passagers pour se faire débarquer illico de l'avion et passer par toutes sortes d'interrogatoires.
On aurait pu penser que cet état de fait inciterait lesdit passagers à se montrer plus prudents, mais rien n'est moins sûr. Un jeune homme d'origine irakienne prenant l'avion à partir de Chicago, emportait dans ses bagages à main un gadget sexuel et lorsque la douanière-intriguée qu'elle était par la forme de l'objet-lui demanda à quoi cela servait, ne pouvant ou n'osant lui répondre en présence de sa mère et sa soeur, l'homme aurait marmonné le mot bombe. Je vous laisse deviner la suite des évènements pour ce pauvre bougre.
Morale de l'histoire : Si vous n'êtes pas foutu d'assumer le fait que vous faites appel à des artifices pour améliorer vos performances, ne prenez pas l'avion !

Une petite vidéo en bonus : Un montage plus ou moins douteux d'une cérémonie de nos amis les Chiîtes.

4 commentaires:

Achakar a dit...

Tu sais c contrôles "abusés" : je trouve pas le terme adéquat, ne se font que pr ce qu'ils appellent les pays sensibles. Par exemple qd je prends l'avion au sein de l'Europe que dall pr les controles, mais qd je ss arrivée du Maroc: MOSSIBA!!!

En tt cas ils devraient changer leur technique et se rendre moins parano, parce que cette attitude ne renforce que la haine!!!

Ibn Kafka a dit...

Petit détail factuel: le gadget en question étant une pompe dont je vous laisse deviner l'utilisation, la prononciation - j'imagine avec un accent - de "pump" a été perçue comme "bomb". Marrant, non?

Reda a dit...

Tanx Kafka, j'aurais dû rendre mon article plus explicite. Plus que marrant, je m'imagine le bougre devant expliquer la chose à ses proches :)

Sanaa a dit...

Je lisais aujourd'hui dans la presse qu'on a refusé le visa pour les USA à l'artiste marocain Haj Younes, qui était invité par une ONG à Chicago. L'ordinateur du consulat étant relié à celui du Ministère de l'Intérieur, et Haj Younes s'appelant M'hamed Haj Younes.... Vous imaginez la suite...