8 janvier 2008

À bon entendeur salut !

Ultimately, the persistent appearance of the Western Sahara on the international agenda is a throwback to the Cold War, and is tied to Algerian geopolitical calculations. Algeria, Polisario's protector from the beginning, wants to expand its influence to the Atlantic and thus weaken its perennial Maghreb rival, Morocco.
[The Washington Times]
Nous saisissons cette occasion pour nous réjouir de cette réaction positive et volontaire qui consolide l'unanimité nationale, et conforte le large appui international dont bénéficie l'initiative marocaine. Dans le même esprit, et avec la même sincérité, nous nous adressons à l'Algérie sœur, qui est au cœur de ce conflit, de sa genèse et de ses soubassements, pour lui demander de s'impliquer positivement dans ce processus de négociations politiques. Le contexte historique actuel nous impose de nous hisser au niveau des aspirations de nos peuples frères pour l'édification d'une Union maghrébine porteuse de progrès et de prospérité. Nous avons également le devoir d'être à la hauteur des attentes de la communauté internationale qui souhaite que l'on aboutisse rapidement à une solution consensuelle et démocratique.
[Chakib Benmoussa, ministre de l'intérieur du Maroc]

3 commentaires:

Larbi a dit...

Ils se sont séparés sans accord. Et se sont données un autre rendez-vous en mars prochain.
Faut que je passe faire un tour à Manhasset pour voir ce qu’il a de si attachant .

Reda a dit...

:) Va savoir !

nasser a dit...

"l'algerie, au coeur du conflit", c'est un peu abusé tout de meme !
bien qu'elle heberge les militants du Polisario,ce n'est un secret pour personne, ca lui donne pas pour autant le statut d'etre 'au coeur' de ce conflit que le Maroc declare à qui veut l'entendre, que c'est une question....interne ! faudrait qu'on m'explique !
https://lolagerie.blogspot.com